Publié le 21.04.2021 par Antoine Goessaert

Article Hospimedia

Hospimedia, l’actualité des territoires de santé a mis en avant dans un de ses articles les avantages du marché de construction modulaire pour le secteur de la Santé.

Sous l’effet de la pandémie, plusieurs établissements ont pu découvrir les bénéfices des installations modulaires. Des bienfaits sur lesquels les sociétés spécialisées dans ce type de bâtiment espèrent capitaliser afin d’investir le marché français.

La crise sanitaire liée au Covid-19 a permis de démontrer toute la souplesse des infrastructures modulaires face à des hôpitaux surchargés contraints de déprogrammer certaine de leurs activités et de réaménager dans l’urgence leurs fonctionnements logistiques afin d’intégrer l’afflux de patients.

Des aménagements opérationnels

Derrière cette volonté d’accéder au marché français se place en réalité une volonté de s’inscrire durablement dans le secteur de la santé. De fait, il n’est pas question pour ces entreprises de se présenter comme une solution d’appoint visant à aider les hôpitaux à faire face à une situation exceptionnelle mais au contraire d’intégrer l’infrastructure modulaire dans l’ensemble des dispositifs de soins dans toute sa spécificité de façon pérenne.

En effet, en matière de santé, le domaine de la construction modulaire pose des exigences très précises comme une isolation thermique, une résistance au feu et une hauteur sous plafond permettant l’installation de machines de soins. Autant de problématique auxquelles des entreprises comme la société britannique Portakabin souhaitent répondre afin de pouvoir importer ce concept en France.

Des aménagements économiques

Cette polyvalence permet également à la construction modulaire de se présenter comme un atout en matière d’écologie ainsi qu’une source d’économie pour les hôpitaux. Par leur conception même, les modules restent ainsi des infrastructures préconditionnées pour lesquelles les coûts et les délais d’installation demeurent bien inférieurs à une construction traditionnelle.

Dès lors, pour un premier investissement minime, il est possible d’ériger et de capitaliser rapidement une nouvelle surface de soin tout en ayant la possibilité de l’augmenter si l’activité du service l’exige.

A contrario, si l’offre de soin ne justifie plus l’exploitation d’un bâtiment modulaire, il devient possible de réutiliser ce bâtiment dans un autre service, un autre hôpital, voire un autre secteur - « comme l’éducation par exemple », explique Anais Zuin, Business Development Manager chez Portakabin.

Par ailleurs, sachant que la réglementation environnementale 2020 impose aux professionnels français de la construction un cadre strict afin de favoriser le développement durable, les constructions modulaires sont dans l’obligation de pouvoir être recyclables une fois leurs durées de vie atteintes.

 

Tous droits réservés 2001/2021 — HOSPIMEDIA

 

 

 

 

Totalement complet et gratuit
OBTENIR UN DEVIS
Obtenir des brochures gratuites
TÉLÉCHARGER
Sélectionner votre rendez-vous
SÉLECTIONNER